Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 21:37

OZOUA

 

Souffle de vie

 

Éditions Monde Global




A sa septième année d’écriture poétique et après avoir publié plusieurs recueils, plus que jamais la poésie constitue pour Ozoua « un langage universel ».

Dans son ouvrage « Souffle de vie », elle ouvre une fois de plus « La parole de son cœur ». Et son inspiration fait vibrer le lecteur dans la force de sa passion, et dans la sensibilité de ses mots.

Car elle respire d’un souffle riche de liberté, d’amour et de paix. Elle s’investit auprès de l’être humain qui lutte contre l’oppresseur, et qui souffre de la misère et de l’esclavage. Elle se révolte devant la femme battue et humiliée. Elle incite au courage et à l’action devant les injustices.

Elle s’illumine du soleil de l’amour. Elle est attendrissante envers les enfants, source de vie, et porteurs d’espoir pour l’avenir. La beauté de la nature lui transmet un bonheur et une sérénité qu’elle sait recevoir. L’olivier, le corossol, les fleurs magnifiques, font partie des composants de son bouquet de poésie qui veut rappeler que la Terre est belle.

Son humanisme se nourrit du rêve et de l’altruisme. Sa plume tend la main à l’être déshérité pour faire apparaître sur ses lèvres un sourire. Avec ardeur, elle voit l’heure venue « de construire un monde nouveau et d’agir pour le bonheur de l’humanité ».

Femme de la paix, elle poursuit sa démarche en vue de servir une société qui a beaucoup à apprendre de son aspiration. Entre la pluie et le soleil, elle se positionne comme « l’accord parfait » de l’arc-en-ciel

Des poèmes courts au plus longs, elle garde aussi la nostalgie de sa terre natale qu’elle honore notamment dans son dernier poème. Son cœur bat aussi pour son île et ses racines. Elle s’assume comme la princesse à peau d’ébène qui fait revivre les héros de son peuple nègre.

L’illustration de la première de couverture, reproduite en filigrane en quatrième de couverture, d’Alain Kojele représente une femme africaine remplissant son vase de l’eau de la montagne.

C’est cette pureté et cette fraicheur qui se retrouve dans l’écriture poétique d’Ozoua, dont la source d’inspiration reste inépuisable d’énergie et de lumière.

 

Éditions Monde Global : www.mondeglobal.com info@mondeglobal.com

OZOUA : ozoua.soyinka@yahoo.fr  

Partager cet article
Repost0

commentaires